Toggle navigation
TimFaitSonCinema

10 ANS DE BILAN – LES RÉCOMPENSES

  • Actualité
  • Cinéma-Divers



Allez, je me lance ! Je vais tenter de « résumer » ces dix dernières années de cinéma en reprenant le principe de récompenses que j’utilise pour faire ces bilans. Sauf que, cette fois-ci, je ne vais pas me contenter de cinq nominés (car ça serait souvent strictement impossible de départager) mais passer à dix. Ce que je trouve intéressant, c’est que cela va me permettre de revisiter dix ans de cinéma et de me rendre compte des films, des performances et des ambiances qui m’ont réellement marqué.
Comme d'habitude, à part le premier, c'est classé dans l'ordre alphabétique, uniquement.


Meilleurs films :

- The Tree of Life (T. Malick)
- Brothers (J. Sheridan)
- Des Hommes et des Dieux (X. Beauvois)
- Inception (C. Nolan)
- La vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2 (A. Kechiche)
- Le fils de Saul (L. Nemes)
- Lettres d'Iwo Jima (C. Eastwood)
- Shame (S. McQueen)
- Toy Story 3 (Pixar)
- Two Lovers (J. Gray)

  •  Timothée
  •  17.01.2017, 18:00

10 ANS DE BILAN - QUI A LE PLUS GAGNÉ ?

  • Actualité
  • Cinéma-Divers



Cette année 2016 était la dixième année au cours de laquelle j’ai rédigé des critiques de films, pour un total de 759 longs métrages visionnés. Je ne vais pas jouer au grand jeu des statistiques même s’il est assez amusant de noter que ma note moyenne se situe à 13,489, ce qui est assez logique quand on sait que plus de trois-quarts de mes notes oscillent entre 12 et 16… Bref,…

Chaque année, j’ai fait un bilan des différents films que j’avais pu voir, avec, notamment, une remise de récompenses personnelles avec, dans chacune des catégories, cinq nominés et un « gagnant ». Excepté en 2015, où j’estimais avoir vu trop peu de long-métrages pour que ça ait véritablement du sens, je m’y suis toujours tenu et, aujourd’hui, cela me donne une vision assez intéressante de mes dix dernières années au cinéma…

En ne comptant que les récompenses que j’ai donné chaque année (Film, réalisateur, Acteur, Actrice, Acteur dans un second rôle, Actrice dans un second rôle, Scénario, Musique originale), ce sont pas moins de 58 « lauréats » que j’ai distingué, et 269 noms d’artistes différents que j’ai nominé.  Et forcément, certains ressortent davantage du lot, notamment quand on sait que dans 207 cas, il n’y a eu qu’une seule nomination en dix ans (dont 34 qui ont quand même remporté une catégorie) et que seulement 8 artistes ont eu l’immense privilège de remporter une catégorie au moins deux fois.

Forcément, et sans trop de surprises, on retrouve loin devant Clint Eastwood avec douze nominations pour neuf victoires (trois fois pour le meilleur film, quatre fois pour le meilleur réalisateur et deux fois en tant que...

  •  Timothée
  •  16.01.2017, 18:00

CELLE QUI FUIT ET CELLE QUI RESTE D’ELENA FERRANTE

  • Actualité
  • Lecture

Dans ce troisième tome de la grande saga L’Amie Prodigieuse, Lena finit ses études à l’Université de Pise et devient une auteure connue grâce à son premier roman. Elle part également s’installer à Florence après son mariage. Pendant ce temps-là, Lila reste à Naples et connaît une existence difficile. Au cœur des années 70 qui vont profondément bouleverser le pays, les deux femmes continuent à avoir une relation particulière, faite d’un mélange d’amour et de haine…

 

Dès qu’il est sorti en librairie, je me suis précipité sur ce livre car, depuis que j’ai lu les deux premiers tomes (ici et ici), j’ai vraiment envie de savoir comment l’histoire de Lena va se poursuivre et comment sa relation avec Lila, toujours aussi passionnelle et étrange, va évoluer. Dans ce que l’auteur(e ?) appelle l’époque intermédiaire, la dimension politique prend toujours plus d’importance, notamment car c’est un élément très important dans l’Italie de cette époque-là. Ainsi, la question des femmes, notamment celle de leur rôle dans la société, est au cœur du récit, aussi parce que les deux héroïnes prennent des chemins toujours plus différents.

Sinon, il n’y a pas grand-chose à dire de supplémentaire car on retrouve vraiment ce qui faisait déjà la force des deux tomes précédents, notamment ce souffle qui parcourt tout le roman et qui emmène le lecteur. Ca reste toujours aussi fascinant, notamment dans la manière de gérer la question de la temporalité. Cette façon d'accélérer puis de ralentir presque instantanément l'histoire a vraiment quelque chose de fascinant.

« Ce qu'il fallait faire, c'était s'en aller. Partir définitivement, loin de la vie que nous avions connue depuis...

  •  Timothée
  •  15.01.2017, 16:30

14  CORNICHE KENNEDY

affiche_du_film Sur la corniche de Marseille, un groupe de jeunes passe ses journées à braver les dangers en sautant dans l’eau depuis des spots toujours plus risqués. Suzanne, elle, habite dans une villa à proximité et veut faire partie de la bande. Malgré sa différence, elle va finir par y être acceptée et nouer une relation plus particulière avec Marco et Mehdi. Deux jeunes qui sont aussi surveillés par la police…

Tout en manquant de ressorts dramatiques, ce qui l’empêche d’être pleinement convaincant, Corniche Kennedy est un film qui finit par charmer le spectateur par la qualité de son image et la manière qu’il a de l’entraîner dans une ambiance bien particulière. La qualité de l’interprétation, principalement par des acteurs amateurs, est également à noter. Sans doute un peu vain mais loin d’être désagréable.