Toggle navigation
TimFaitSonCinema

13  LE MONDE DE DORY

affiche_du_film Dory, le poisson tout bleu qui ne se souvient jamais de rien, vit maintenant depuis un an avec Nemo et son père Marin. Mais, peu à peu, des souvenirs de sa jeunesse lui reviennent, notamment avec ses parents. Elle se lance alors dans une grande aventure pour les retrouver, même si, avec sa mémoire défaillante, c’est loin d’être évident de traverser l’océan et de chercher ses proches…

Malgré une bonne volonté visible et un travail visuel de qualité, Le Monde de Dory ne parvient jamais à réellement séduire. C’est mignon, par moments amusant, parfois émouvant, mais l’ensemble manque clairement de consistance, d’originalité et de deuxième degré de lecture pour être davantage réussi.

TIM FAIT SON CINÉMA EN MODE EURO 2016 : C'EST FINI

  • Actualité
  • Sport-Euro 2016



Ca y est, c'est fini... Après un mois de compétition qui a finalement vu le Portugal triompher sur la France en finale, il est temps de dire au-revoir à toutes ces sélections, à leurs supporters, à ces matchs plus ou moins épiques, à ces discussions le lendemain avec les amis, à ces articles écrits à pas d'heure pour les publier à temps, à ces soirées passées à boire de la Merida en essayant de passer outre son mauvais goût en se rappelant ses vertus magiques, et à cette grande tristesse de ne pas avoir vu Hugo Lloris soulever le trophée Henri Delaunay. 


Sur ce site, j'ai essayé de vous faire vivre au mieux cette compétition à travers mes yeux, ceux d'un amateur de football et supporter de l'équipe de France. Parfois, ça a été compliqué de suivre au niveau de la rédaction des articles mais j'espère que vous avez pu apprécier ce que j'ai écrit. Avant de conclure définitivement cette jolie page de sport, vous pouvez retrouver ci-dessous tous les articles, en cliquant sur les différentes images. 

AVANT L'EURO :



  •  Timothée
  •  13.07.2016, 20:30

TFSC EN MODE EURO 2016 : BILAN GLOBAL - QUE RETENIR DE CET EURO ?

  • Actualité
  • Sport-Euro 2016



Après un mois de compétition, 51 matchs, 108 buts, 1366 tirs, 35 613 passes réussies, 1254 fautes, seulement 3 cartons rouges et 326 arrêts de gardien, l’Euro a pris fin dimanche soir dernier. Pour nous, Français, ce dernier match laisse un goût forcément très amer puisque c’est le Portugal qui s’est imposé contre le pays hôte, au terme d’une finale crispante et qui ne s’est pas joué à grand-chose. Le destin de ces Bleus aurait pu être tout autre si la frappe de Gignac n’avait pas heurté le poteau ou l’avait tapé différemment. On ne serait pas en train de se demander si l’Euro des Français est vraiment réussi, si le Portugal mérite son titre,… Mais c’est aussi ce qui fait le charme du football. Quand il est cruel comme dimanche soir, on trouve cela insupportable mais il faut se persuader que, dans d’autres circonstances, le sort sera du côté que l’on souhaite.
 

Il y a beaucoup de choses à dire sur une compétition que j’aurai suivi avec une (très ? trop ?) grande assiduité puisque je n’ai pas raté beaucoup de matchs (quelques uns au premier tour et aucun à partir des huitièmes de finale. Pour résumer rapidement, je n’ai pas eu l’impression d’assister à une très grande compétition de football et je pense que peu de matchs (en dehors de ceux de la France, évidemment) me resteront en mémoire dans plusieurs années. L’organisation globale du tournoi n’y est sans doute pas étrangère. En même temps, ce mois d’Euro a ressemblé à une sorte de parenthèse dans une France morose en ce moment. S’il y a eu quelques soucis, c’est plutôt le bonheur et les chants des supporters étrangers qui auront marqué une ambiance globalement festive.

  •  Timothée
  •  13.07.2016, 12:00

TFSC EN MODE EURO 2016 : BILAN GLOBAL - LES BLEUS ONT-ILS RÉUSSI LEUR EURO ?

  • Actualité
  • Sport-Euro 2016



Au début de la compétition, l’objectif fixé par la Fédération était d’atteindre les demi-finales. De mon côté, je trouvais également que c’était un horizon raisonnable, avec une génération de qualité mais aussi de gros manques et des inconnues à certains postes. Au vu du déroulement de la compétition, ne pas atteindre ce stade des demi-finales aurait été une immense déception et pas loin d'être un accident industriel.

Alors, avoir atteint la finale fait-il pour autant dire que la France a réussi son Euro ? En différents points, j'essaierai de répondre à cette question et vous trouverez à la fin de cet article le bilan statistique de chacun des joueurs sur cette compétition ainsi que mon bulletin de notes personnalisé.

UN BILAN SPORTIF GLOBALEMENT POSITIF

Avec cinq victoires, un match nul et une défaite, 13 buts marqués pour 5 encaissés, et une place de finaliste, l’Equipe de France quitte la compétition avec des statistiques plus que correctes. Jusqu’en demi-finale, elle avait eu un parcours que l’on peut qualifier de largement à sa portée. Le groupe n’était pas compliqué même si la France a eu des difficultés dans chacun des matchs. L’Irlande et l’Islande, malgré leurs qualités, n’étaient pas des adversaires à même de pouvoir vraiment inquiéter les Bleus, même si ces derniers n’ont pas toujours été sereins. Finalement, le match qui permet de définir la qualité du tournoi est bien celui joué en demi-finale. Face aux champions du Monde en titre, les Bleus ont plié mais n’ont jamais rompu, parvenant même à mettre deux buts...

  •  Timothée
  •  12.07.2016, 20:00

TFSC EN MODE EURO 2016 : BILAN GLOBAL - QUELLES ÉQUIPES -TYPE ?

  • Actualité
  • Sport-Euro 2016



Alors que le tournoi s’est terminé avant-hier, il est déjà temps de tirer les premiers enseignements de cette compétition. Et pour commencer, rien de tel que la constitution d’équipes-type, réalisées sur l’ensemble de l’Euro. Vous trouverez donc mon XI type, avec ses titulaires et ses remplaçants, mon XI des découvertes et celui des déceptions. Si vous avez des propositions, n’hésitez pas à les faire !

LE XI TYPE

Voilà les joueurs qui ont le plus marqué cette compétition, que ce soit pour leurs actions défensives, leur présence offensive, leur activité globale ou leur côté décisif. Cela reste bien évidemment un jugement subjectif et certains choix pourront être discutés, même si l'on remarque que tous les membres de cette équipe ont participé aux demi-finales. C’est pourquoi vous trouverez ci-dessous une équipe de substitution avec d’autres joueurs qui, selon moi, ont également eu une grande importance lors de cet Euro. Normalement, vous devriez y trouver votre compte...

Titulaires

Hugo LLORIS (France) :

Si la France a encaissé cinq buts dans la compétition (dont deux penaltys et deux buts en deuxième mi-temps contre l’Islande), aucun ne peut lui être véritablement imputé,...

  •  Timothée
  •  12.07.2016, 18:00