Toggle navigation
TimFaitSonCinema

LES TROIS FILMS DE LA SEMAINE - 29 OCTOBRE 2014

  • Actualité
  • Cinéma-Les trois films de la semaine


VIE SAUVAGE (Cedric Kahn)


Réalisateur :

La carrière de Cédric Kahn dans le cinéma s’est construite en partant de tout en bas (ou presque) puisque, à même pas vingt ans, il était l’assistant monteur de Sous le soleil de Satan, la Palme d’Or de Maurice Pialat en 1987. Depuis, il a tracé son sillon et a sort par moins de huit longs métrages en vingt ans, dont son dernier, Une vie meilleure, m’avait plutôt plu dans l’ensemble. Et puis on l’a aussi vu acteur, de façon assez improbable, dans Tirez la langue, mademoiselle il y a moins d’un an. Un réalisateur qui arrive bien à tracer sa route.

Casting :

Le rôle principal est tenu par Mathieu Kassovitz, finalement assez rare en tant qu’acteur (on l’avait vu plutôt bon dans Le guetteur dernièrement) mais qui prouve qu’il est toujours un comédien qui compte chez nous. Il est accompagné de deux jeunes enfants ainsi que de Céline Sallette qui, pour le coup, depuis quelques années, est en train de se faire une place dans le cinéma français avec des rôles de plus en plus importants et forts (comme dans Mon âme par toi guérie...

  •  Timothée
  •  27.10.2014, 21:00

CHANSON DE LA SEMAINE #51 : DIMANCHE 26 OCTOBRE 2014

  • Actualité
  • Musique-La chanson de la semaine
L'éclipse de Calogero (Les feux d'artifice, 2014)




Chacun a ses pêchés mignons inavouables, surtout en termes de musique : le genre d'artistes ou de chansons que l'on voudrait ne pas aimer mais qu'on ne peut pas s'empêcher d'apprécier pour autant. Le tout est de l'assumer et c'est ce que j'ai décidé de faire depuis quelques temps avec Calogéro. Attention, je n'aime pas tout chez lui et je n'écoute pas sa musique en boucle. Mais force est de reconnaître que son dernier album est plutôt pas mal avec quelques chansons vraiment réussies, dont celle-ci. 

Bonne écoute (avec un live qui ressemble vraiment à la version studio) !!

  •  Timothée
  •  26.10.2014, 18:00

17  MOMMY

affiche_du_film Die est veuve et elle doit vivre de nouveau avec son fils Steve, atteint d’hyperactivité, impulsif et violent. Il a été viré de son centre fermé et les deux doivent réapprendre à vivre ensemble, malgré toutes les difficultés. Bientôt, Kyla, leur voisine d’en face, viendra former un trio qui leur permet de trouver un certain équilibre.

Xavier Dolan signe sans doute là son film le plus réussi même s’il n’est pas exempt de défauts. Il nous emmène en tout cas dans quelque chose qui ressemble à des montagnes russes émotionnelles dont on ne ressort pas indemne, et ponctuées de  quelques séquences magistrales. C’est le genre de long métrage qui marque et dont on se souvient pendant longtemps. Et ça, c’est quand même très fort.

LES TROIS FILMS DE LA SEMAINE - 22 OCTOBRE 2014

  • Actualité
  • Cinéma-Les trois films de la semaine


MAGIC IN THE MOONLIGHT (Woody Allen)


Réalisateur :

Woody Allen n’a plus besoin d’être présenté tant il est devenu une marque à part entière dans le monde du cinéma actuel. Depuis plus de quarante ans, il sort annuellement un film, performance à la fois assez dingue mais parfois un peu regrettable car on peut avoir le sentiment que cela se fait en dépit de la qualité. Ces dernières années, le bilan est assez inégal avec des réussites (Blue Jasmine dernièrement, retour à du vrai bon Allen), des ratés (Whatever works ou To Rome with Love) et des films moyens (Le rêve de Cassandre ou Minuit à Paris). Personnellement, j’ai du mal à être complètement fan de son cinéma.

Casting :

Comme il aime bien varier les plaisirs, Woody Allen apprécie aussi de changer d’acteurs principaux très souvent, surtout ces dernières années. En effet, on ne retrouve que rarement les mêmes comédiens (si ce n’est Scarlett Johansson qui a fait trois apparitions dernièrement). Cette fois-ci, ce sont donc Colin Firth (un peu perdu de vue depuis son triomphe dans Le...

  •  Timothée
  •  20.10.2014, 22:00

13  GEMMA BOVERY

affiche_du_film Martin Joubert, ancien éditeur à Paris et fan de littérature française, est revenu dans sa Normandie natale pour reprendre la boulangerie familiale. Lorsqu’un couple d’Anglais s’installe à côté de chez lui, c’est sa vie qui est bouleversée, d’autant que leurs noms – Gemma et Charles Bovery – lui rappellent forcément le classique de Flaubert. Il va alors voir dans leur vie une sorte d’adaptation grandeur nature du roman…

S’il n’y avait pas Fabrice Lucchini pour faire un show dont il a le secret, ce Gemma Bovery serait bien moins réjouissant et apparaitrait presque fade. En effet, à partir d’une idée de départ plutôt sympathique, la mise en images manque de tout (de rythme, de folie et de mordant) pour que le film puisse être plus qu’une aimable comédie, facilement oubliable…